Le rocher Percé teinté des couleurs du soir

Gaspésie : le meilleur itinéraire pour un road trip magique de 9 jours

Aaaah la Gaspésie… Elle fait rêver tout le monde rien qu’à l’évocation de son nom. Vous aussi, je suppose ! C’est vrai que cette péninsule, grande comme la Belgique, a tout pour elle. En effet, sa terre est chargée d’histoire, sa faune et sa flore sont exceptionnelles, ses paysages, nés de la rencontre entre la montagne et la mer, sont uniques. Cette région regorge tellement de trésors que l’on ne sait plus où donner de la tête. Pour cette raison, nous avons pris le meilleur de notre tour de la Gaspésie afin de vous partager l’itinéraire d’un des plus beaux road trips de votre vie. Oui, rien que ça ! Alors, prêts à découvrir un des joyaux du Québec en 9 jours ? C’est parti !

Quand et comment faire le tour de la Gaspésie ?

Au printemps, en été ou à l’automne ?

La haute saison se situe entre début juin et mi-septembre, avec un pic d’affluence en juillet et en août. Bien sûr, vous pouvez découvrir la Gaspésie hors saison, mais la plupart des activités touristiques seront fermées. Pour éviter tout problème de logement, on vous conseille fortement de réserver longtemps à l’avance, et ce, qu’importe la saison ! Nous sommes partis à la fin du mois de septembre et c’est la période parfaite pour nous. En effet, il n’y a pas grand monde et les magnifiques couleurs de l’automne se dévoilent tout au long du voyage.

Dans quel sens ?

Nous avons fait le tour dans le sens antihoraire, donc en commençant par le sud pour remonter vers les villes de Gaspé et de Sainte-Anne-des-Monts. C’est l’idéal, car vous circulerez toujours au plus près de la côte : parfait pour profiter des points de vue !

Feuille de route du road trip en Gaspésie

En fin de journée, nous sommes partis de Québec pour passer la nuit à Rimouski. Ainsi, le lendemain nous avons entamé ce périple frais comme des gardons. Petite précision importante : la ville de Rimouski fait partie de la région du Bas-Saint-Laurent et non de la Gaspésie !

Phare de Pointe-au-Père
Phare de Pointe-au-Père

1er jour : Rimouski – Sainte-Florence, 165 km, 2 h 15 min

  • Rimouski : visite du lieu historique national du Phare-de-Pointe-au-Père (composé de l’impressionnant sous-marin l’Onondaga, du fascinant musée Empress of Ireland et du joli phare, le deuxième plus haut du Canada), 26 $ par adulte ;
  • Sainte-Flavie : visite du surprenant centre Marcel Gagnon avec ses dizaines de sculptures surgissant des flots ;
  • Grand-Métis : découverte des luxuriants Jardins de Métis, composés de plus de 3000 espèces de fleurs et de plantes, 22 $ par adulte ;
  • Saint-Alexandre-des-Lacs : balade via deux sentiers pour voir la Chute à Philomène se jeter à travers la végétation du haut de ses 33 mètres ;
  • Val-Brillant : halte au belvédère qui domine le lac Métapédia dans un superbe mélange de couleurs ;
  • Sainte-Florence : nuit, afin de couper en deux la route entre Grand-Métis et Carleton-sur-mer.

2e jour : Sainte-Florence – Carleton-sur-mer, 124 km, 1 h 45 min

  • Carleton-sur-mer : ascension du mont Saint-Joseph par un des sentiers (nous avons fait Le Cap Ferré à partir de P2, 3,3 km) avec une vue imprenable sur la Baie-des-Chaleurs, puis magnifique spectacle immersif d’animation numérique sur les traces des Micmas dans la chapelle, 10 $ par adulte ; promenade et repos au bord de l’eau, coucher de soleil sur la plage ; nuit au motel L’Abri.
Vue sur la Baie-des-Chaleurs depuis le mont Saint-Joseph
Vue sur la Baie-des-Chaleurs depuis le mont Saint-Joseph

3e jour : Carleton-sur-mer – Percé, 195 km, 2 h 45 min

  • Tout au long du trajet : nombreux arrêts pour profiter des paysages, la route est juste sublime ;
  • Bonaventure : promenade sur la pointe, autour du phare, avec une vue imprenable sur la plage Beaubassin ; descente en kayak sur la rivière Bonaventure (via Cime Aventures, de 39,95 $ à 75,95 $ selon le trajet) ou visite du Bioparc (parc animalier mettant en valeur les espèces indigènes du Québec, 24,50 $ par adulte) ;
  • Cap-d’Espoir : escale au phare qui, du haut de ses 14 mètres, est toujours en service (la maison du gardien attenante peut être louée pour une plongée dans l’univers marin) ;
  • Percé : étape au Géoparc (accès à une plateforme vitrée suspendue face au rocher Percé, 11,25 $ par adulte, nombreux sentiers de randonnée) ou promenade à pied dans la ville (Cap Mont Joli, plage, boutiques d’artisans) ; dîner à la Maison du Pêcheur.

4e jour : Percé – Gaspé, 87 km, 1 h 15 min

  • Percé : l’incontournable excursion au parc national de l’Île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé (randonnée de 8,2 km à travers l’île et ses facettes, puis observation des colonies de fous de Bassan), 45 $ par adulte pour la traversée en bateau, 9,25 $ par adulte pour l’admission au parc si vous n’avez pas la carte Sépaq ;
  • Pointe-Saint-Pierre : petite promenade pour admirer les flots déchaînés se jetant contre la falaise déchiquetée ;
  • Gaspé, nuit au café de la Traverse, le petit-déjeuner est délicieux !
Des milliers de fous de Bassan !
Des milliers de fous de Bassan !

5e jour : Gaspé – parc national Forillon – Gaspé, 56,7 km, 50 min

  • Parc national Forillon : randonnées sur les sentiers Les Graves depuis Grande-Grave (15,3 km, vous apercevrez peut-être des baleines !), Mont-Saint-Alban depuis la plage du Petit Gaspé (7,1 km), 6,25 $ par adulte (8,50 $ en haute saison) ;
  • Gaspé, nuit au café de la Traverse.
Vue sur le bout du monde depuis le mont Saint-Alban
Vue sur le bout du monde depuis le mont Saint-Alban

6e jour : Gaspé – parc national Forillon – Sainte-Anne-des-Monts, 242,5 km, 3 h 30 min

  • Parc national Forillon : randonnée sur le sentier La Chute (1,1 km), 6,25 $ par adulte (8,50 $ en haute saison) ;
  • Cap-des-Rosiers : balade le long de la rive jusqu’au phare (c’est le plus haut du Canada avec ses 34 mètres) ;
  • Pointe-à-la-Renommée : visite du site historique autour du phare, tout de rouge vêtu, qui a été rapatrié depuis Québec en 1997 ;
  • Sainte-Madeleine-de-la-rivière-Madeleine : arrêt au phare du Cap-de-la-Madeleine, une des plus anciennes tours maritimes en béton armé du Canada ;
  • La Martre : halte au phare, opérationnel depuis 1906, qui déploie sa couleur rubis face à l’immensité bleue ;
  • Sainte-Anne-des-Monts, nuit dans une grande colocation, nous y avons rencontré des personnes formidables, venant de tout horizon.

7e et 8e jours : Sainte-Anne-des-Monts – parc national de la Gaspésie – Sainte-Anne-des-Monts, 159 km, 2 h 15

  • Parc national de la Gaspésie : randonnées sur le merveilleux Mont-Jacques-Cartier (8,2 km, vous aurez peut-être la chance de voir des caribous dans cette toundra alpine !) et sur l’incroyable Mont-Olivine (11,4 km, une vue sur la vallée à couper le souffle), 9,25 $ par adulte pour l’admission au parc si vous n’avez pas la carte Sépaq ;
  • Sainte-Anne-des-Monts, nuit dans une grande colocation.
Panorama depuis le sommet du mont Olivine
Panorama depuis le sommet du mont Olivine

9e jour : Sainte-Anne-des-Monts – Québec, 491 km, 5 h 30

  • Cap-Chat : dernière escale du road trip en Gaspésie pour observer ce phare encore en service, c’est ici que le fleuve laisse place au golfe du Saint-Laurent ;
  • Parc National du Bic : randonnée sur l’Île-aux-Amours (2,5 km) pour profiter de l’ambiance mystique du parc, 9,25 $ par adulte pour l’admission au parc si vous n’avez pas la carte Sépaq ;
  • Québec.

Ces 9 jours de road trip en Gaspésie oscillent entre l’exploration des merveilles de la nature et l’immersion dans l’histoire de la péninsule. Nous avons un véritable coup de cœur pour la route entre Carleton-sur-mer et Gaspé, pour l’unique Percé avec l’île Bonaventure et pour le grandiose parc de la Gaspésie. Aucun doute, cette région ne laisse personne indifférent. Alors, vous partez quand ?

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.