Helena

Sentiers Le Draveur Sud et Les Cascades au parc de la Jacques-Cartier

Nous ne présentons plus le parc de la Jacques-Cartier, ce parc emblématique implanté à seulement quarante minutes de Québec. Avec plus d’une centaine de kilomètres de sentiers à travers la vallée, c’est un des (nombreux) paradis québécois pour les amoureux de la nature et de la marche.

Dans la vallée...
Dans la vallée…

On avait déjà foulé le sentier Les Loups lors de la canicule de 2017. Étant restés sur LA randonnée du parc, nous avons repoussé cette seconde visite. En effet, nous voulions explorer les nombreux sentiers qui nous sont inconnus autour de Québec avant de refaire Les Loups. Après les oies des neiges au Cap-Tourmente et le parc linéaire de la Rivière-Saint-Charles, ce week-end est le bon même si les chemins les plus populaires restent inaccessibles à cause du dégel. Aujourd’hui, c’est l’occasion de parcourir Le Draveur Sud et Les Cascades, deux randonnées qui ne paient pas de mine en termes de dénivelé.

Randonnée Le Draveur Sud : quiétude au bord de la rivière

Depuis le parking du centre de découverte et de services, nous dépassons le bureau d’information pour rejoindre le pont enjambant la rivière Jacques-Cartier. Plusieurs beaux points de vue sur la vallée nous émerveillent déjà avant que le sentier ne s’enfonce doucement entre les arbres. Ces derniers n’ont pas tous revêtu leur habit de printemps : certains sont restés coincés en hiver ce qui offre des flancs de montagne bicolores.

La vallée bicolore
La vallée bicolore

Après une petite montée, le chemin est relativement plat. Nous restons attentifs au moindre bruit afin de ne manquer aucune apparition animale. Malgré les récentes pluies, la terre est bien sèche et quelques feuilles mortes crissent sous nos chaussures. L’air frais nous ramène sans cesse à l’instant présent : profitons de chaque inspiration, de chaque odeur forestière, de chaque mouvement de la nature.

Rivière Jacques-Cartier
Rivière Jacques-Cartier

Au bout d’un kilomètre, le sentier des Cascades commence sur la gauche et nous décidons de le prendre au retour. La bande terreuse se rapproche de temps à autre de la berge. Nous avons alors une vue plus dégagée sur le cours d’eau et sur la rive opposée.

Un randonneur sur le Draveur...
Un randonneur sur le Draveur…

Plusieurs kilomètres de marche plus tard, place à un peu d’escalade. Un bel éboulement nous barre la voie. Heureusement, les pierres sont assez larges pour traverser sans risque.

Le Pont-Banc
Le Pont-Banc

Enfin, le Pont-Banc fait son apparition. Il délimite Le Draveur Sud du Draveur Nord qui se prolonge sur 12,4 kilomètres. Comme d’autres sentiers de randonnée, il est actuellement fermé pour cause de dégel. De la structure métallique, nous avons une belle vue sur la vallée. Ici, la rivière est un peu plus agitée et ses remous se joignent au souffle du vent. Nous profitons des tables de pique-nique pour dîner (ça y est, on commence à parler comme les Québecois) face au cours d’eau.

Agitation aquatique
Agitation aquatique

Le sentier Les Cascades ou la randonnée 100 % forêt

Après être descendus au bord de l’eau, nous repartons en sens inverse afin de rejoindre le chemin des Cascades. Autant à l’aller, il était indiqué, autant au retour, aucun panneau ne signale le début. À l’aide de maps.me, nous ne ratons pas l’intersection et nous enfonçons vraiment dans la forêt.

Il faut parfois sortir des sentiers battus pour avoir une meilleure vue...
Il faut parfois sortir des sentiers battus pour avoir une meilleure vue…

L’ascension entre les arbres feuillus est modérée. Le sentier sinueux et étroit serpente entre les arbres pour longer le cours d’eau et les sons des cascades nous parviennent au loin. En profitant d’une trouée, nous nous approchons du ruisseau pour découvrir non pas une grande, mais plusieurs petites cascades !

Les petites cascades
Les petites cascades

L’ascension continue doucement jusqu’à ce que nous traversions le cours d’eau pour ensuite terminer la boucle en descente et rejoindre le début du sentier Le Draveur Sud.

Bien que cela ne vaille pas la peine de venir jusqu’au Parc de la Jacques-Cartier juste pour Les Cascades, elle s’intègre très bien à celle du Draveur et ce serait dommage de ne pas la faire en étant là !

Infos pratiques

Où ?

C'est parti !
C’est parti !

Le parc national de la Jacques-Cartier est situé au 103 chemin du Parc-National à Stoneham-et-Tewkesbury. Joignez la route 135 et prenez la sortie 182. Il faut parcourir environ dix kilomètres depuis la cabane d’enregistrement avant de parvenir au parking du centre de découvertes et de services, lieu de départ de la majorité des randonnées.

Tarifs

  • Billet quotidien : 9 $ par adulte de plus de 18 ans, gratuit pour les enfants.
  • Carte annuelle des parcs nationaux du Québec : 81,25 $ par adulte de plus de 18 ans.

Que faire à pied ?

  • Le Draveur Sud et Les Cascades : 15,5 km (aller – retour), 3 heures 30, facile. Le guide visiteur indique 5 heures mais nous l’avons fait en beaucoup moins de temps sans courir.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.