Une journée historique autour de Whangarei, aux portes du Northland

Après quatre heures de route depuis Tairua et le contournement d’un des seuls péages du pays au niveau d’Auckland (merci le GPS !), nous arrivons à Whangarei dans l’après-midi. Cette capitale de la région de 55 400 habitants est la dernière grande ville du Nord, après c’est le Mur (ou pas) !

Nous avons un aperçu de ce que la région offre en termes de curiosités et de visites grâce à une feuille récapitulative donnée par notre hôte du jour. Ce n’est pas le choix qui manque, c’est une région très riche et difficile de tout faire en une journée ! Notre choix se porte sur les Waitangi Treaty Grounds, les Haruru Falls et les Rainbow Falls. Nous privilégions les sites septentrionaux car nous ne passons qu’une nuit à Whangarei.

Les Waitangi Treaty Grounds

Après une heure de route, nous voici prêts à rencontrer l’Histoire à Waitangi !

Les 3 drapeaux que le pays a pu avoir depuis 1834 marquent l’endroit où le traité a été signé en 1840.

En effet, c’est dans ce lieu-dit que le document fondateur de la Nouvelle-Zélande a été signé le 6 février 1840, date qui deviendra jour de la fête nationale. Le traité de Waitangi a été conclu entre un grand nombre de chefs Maoris et Britanniques.

Ngātokimatawhaorua ou le plus grand canoë cérémonial de guerre

Ce document était destiné à protéger la propriété des Maoris contre le nombre toujours croissant de colons venus de Grande-Bretagne et de France. En vertu de ce document, la citoyenneté britannique a été accordée aux Maoris ainsi que la garantie que leurs terres ne leur seraient pas retirées. En retour, les Britanniques avaient le droit de refuser toute terre vendue par les Maoris. Cependant, la signification réelle du traité de Waitangi a toujours été fortement contestée.

Figure de proue du fameux canoë

La visite permet de voir notamment la Treaty House où le document a été signé, la Carved Meeting House représentant toutes les tribus. Un spectacle a lieu dans cette dernière. C’est l’occasion pour nous d’assister à des danses et des chants traditionnels maoris, même si on a plus l’impression d’être devant un spectacle que devant quelque chose d’authentique.

Chant traditionnel maori
Spectacle maori
Spectacle maori

Pour terminer cette visite, nous passons rapidement au Te Kōngahu Museum of Waitangi situé à l’entrée du site. Nous regrettons vite de n’avoir pas commencé par là car il avait l’air très instructif !

Au final, même si le site a une grande valeur historique, le prix de quarante dollars par personne nous semble un peu trop élevé.

Haruru Falls

Après cette visite bien enrichissante, nous nous arrêtons au parking des Haruru Falls à quelques minutes du musée afin de déjeuner. Cette petite cascade de 5 mètres de haut nous offre un cadre sympathique pour déguster notre repas préféré, des sandwichs confectionnés avec amour !

Haruru Falls
Haruru Falls

Rainbow Falls

Nous repartons le ventre plein, toujours vers le nord et sous le soleil ! Vingt minutes après, nous bifurquons vers les Rainbow Falls, au nord de la ville de Kerikeri. Il faut quelques minutes à pied pour rejoindre le premier point de vue. Plus impressionnantes que les précédentes avec leurs 27 mètres de haut, le cadre est également plus joli avec sa végétation aux faux airs de jungle.

Rainbow Falls
Rainbow Falls

Il est possible d’y arriver également en faisant une randonnée à partir de Kerikeri en longeant la rivière éponyme.

Nous quittons cette illustre ville en direction du nord où nous passerons quelques nuits. C’est l’occasion de prendre des vacances bien méritées ! Oui, vous avez bien lu :). À suivre…

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.