• Menu
  • Menu

L’Abel Tasman et ses alentours

Nous choisissons de passer quelques jours à Motueka, l’une des portes d’entrée de l’Abel Tasman National Park. Il est possible d’y effectuer une des Great Walks mais nous n’avons pas l’équipement pour partir plusieurs jours en autonomie. Cependant, nous avons croisé des personnes nous disant qu’il était possible d’y faire des randonnées à la journée. De Motueka nous avons aussi prévu d’aller faire une excursion jusqu’au Cape Farewell, la pointe la plus au nord de l’île du sud. Après tout, nous sommes bien allés à Slope Point, le point le plus au sud !

Motueka

Avant de partir à l’aventure dans les environs, nous passons une journée en ville pour nous reposer un peu. Le centre ville se compose d’une unique rue avec quelques commerces. C’est agréable d’y flâner, surtout qu’il y a la climatisation et qu’il fait vraiment chaud dehors !

Mais Motueka est surtout l’occasion pour nous de découvrir la jolie Baie de Tasman. L’eau bleue est chaude et la vue dégagée nous permet de voir les montagnes et la côte qui se trouve à 50 kilomètres. Si on a cette vue en ville on n’ose pas imaginer comment sera la vue dans le parc.

Dans la baie, il est possible d’admirer l’épave du Janie Seddon, un incontournable pour les photographes. Un chemin permettait d’y accéder à marée basse mais le bateau étant instable, il est maintenant interdit de s’en approcher.

L’épave du Janie Seddon à Motueka

Une journée au bout du monde

Pour cette deuxième journée, nous partons assez tôt en direction de Farewell Spit situé à 110 kilomètres de Motueka au Nord-Ouest. Bien que le GPS indique deux heures de route nous mettrons une bonne heure de plus pour y arriver à cause des travaux qui ont ralenti considérablement la traversée en montagne qui délimite le parc de l’Abel Tasman. Une fois de l’autre côté, après de nombreux virages, changement de décor, on longe la côte puis la plage pendant des kilomètres et c’est vraiment magnifique !

En montagne, entre Motueka et Farewell Spit
Sur la route vers Farewell Spit, vue sur la baie

Puis, au bout d’un moment, la route s’arrête : on est arrivés à Farewell Spit, une bande de sable blanc longue de 36 kilomètres. Difficile de réaliser qu’elle est aussi longue, on en voit le bout tant le ciel est dégagé. Nous remontons l’infime partie ouverte au public (pour aller plus loin il faut passer par un écotour). Le temps est suspendu, un silence s’installe laissant place uniquement au clapotis de l’eau et du souffle du vent : la beauté du lieu est saisissante.

Farewell Spit

La marée monte sans que l’on s’en rende vraiment compte : une fois de retour au parking, le promontoire d’où l’on a fait des photos est presque dans l’eau !

Nous quittons ce lieu pour rejoindre la plage de Wharariki qui se trouve au bout d’une piste. Une fois garés, il faut encore compter environ 30 minutes pour arriver à la plage en traversant les dunes. Ces dernières sont immenses et le sable blanc est brûlant, impossible de marcher pieds nus ! La marée est quasiment haute et les puissantes vagues se brisent sur les falaises : encore un spectacle fascinant !

Le chemin vers la plage de Wharariki
Les dunes de la plage de Wharariki
La plage de Wharariki

Sur la route du retour, nous nous arrêtons au Cape Farewell d’où nous pouvons admirer une petite arche qui a des airs d’Étretat. Ça y est, nous sommes allés au deux extrémités de cette île du Sud. En un peu de moins de quatre semaines nous avons eu un bel aperçu de ses merveilles.

L’arche du Cape Farewell

Avant de rejoindre notre dernière étape nous passons un peu par hasard devant une montagne assez singulière, elle a un visage ! Je pensais bien avoir vu quelque chose à l’aller mais là pas de doute, derrière les vaches il y a bien la montagne qui nous regarde 😃. Après ce bref arrêt nous terminons la journée à „„Te Waikoropupū Springs, les sources les plus claires du monde ! Malheureusement, il commence à pleuvoir (très fort) et nous ne voyons pas grand chose. Dommage, sur les photos cela avait l’air vraiment splendide !

Te Waikoropupū Springs
La montagne au visage

Un aperçu des merveilles de l’Abel Tasman

Comme on nous avait dit que c’était possible, nous nous sommes renseignés sur les randonnées à la journée dans l’Abel Tasman. Pour cela il faut prendre un bateau taxi qui nous dépose au nord du parc le matin et nous récupère plus au sud le soir. Sur le papier cela semble vraiment bien, sauf qu’en fait cela coûte assez cher, près de 90$ chacun ! Nous avons finalement choisi de découvrir le parc en combinant kayak de mer le matin et marche l’après-midi avec l’agence Wilsons (175$ chacun).

Embarquement imminent !

Le matin, nous nous rendons à Kaiteriteri pour prendre le bateau qui va à Torrent Bay où nous récupérerons les kayaks. Sur la route, le bateau passe à côté de Split Apple Rock, un rocher en granit fendu en deux qui ressemble à une pomme. La traversée sous un grand soleil est vraiment agréable, la mer turquoise est calme et la vue est imprenable sur le parc depuis la mer !

Split Apple Rock

Une fois à Torrent Bay, après quelques recommandations de sécurité et les basiques pour avancer en kayak deux places, nous prenons la mer pour environ 1h30 de balade. Plusieurs fois sur le trajet, la guide nous arrête pour montrer des phoques qui se prélassent sur un îlot ou expliquer ce que l’on voit.

Notre première fois en kayak de mer

Pour la pause déjeuner, nous nous arrêtons sur une petite baie accessible par la mer uniquement. L’eau est cristalline, le sable est blond, le ciel est bleu. Que demander de plus ? Ce moment est vraiment magique et on se croirait sur une île paradisiaque !

Un air de paradis
Une plage paradisiaque pour déjeuner, que demander de plus ?

Avant de repartir nous allons faire un tour dans la lagune en kayak. Il est facile d’y entrer car la mer monte mais il faut pagayer fort pour en sortir ! Une trentaine de minutes plus tard, nous sommes de retour à notre point de départ pour ranger tout le matériel et changer de chaussures en vue de la randonnée.

Nous partons, à pied cette fois, pour rejoindre la plage d’Anchorage d’où un bateau nous ramènera à Kaiteriteri. La randonnée est assez facile, il n’y a pas trop de dénivelé. Le chemin longe en partie la côte et les vues sur la mer sont à couper le souffle, je pense que faire toute la great walk doit vraiment valoir le coup ! Nous arrivons à la plage en un peu plus d’une heure et pouvons nous prélasser une dernière fois dans ce petit paradis avant de reprendre le bateau.

Sur la route vers la plage d’Anchorage
Sur la route vers la plage d’Anchorage

Le retour semble beaucoup plus long, la fatigue de la journée n’aidant pas. J’en profite pour faire une petite sieste sur l’épaule d’Hélène.

Tout le monde est unanime sur ce parc : splendide ! Nos attentes étaient de ce fait assez hautes mais elles furent comblées ! C’est un petit bijou maritime et il serait dommage de ne pas passer par là, que ce soit dans le parc ou dans la pointe nord !

Nos adresses

  • White Elephant Backpackers à Motueka : une auberge de jeunesse très sympathique avec une belle cuisine et un grand jardin !
  • Sprig & Fern à Motueka : un pub avec de très bonnes bières et cidres. Leurs plats sont assez copieux et c’est fait maison.
  • Wilsons Abel Tasman National Park : l’agence avec laquelle nous avons fait du kayak, ils sont très professionnels et nous avons passé une journée magnifique !
  • Toad Hall à Motueka : une adresse incontournable, nous y avons pris un super petit-déjeuner avec du granola et un jus de fruit.
Xavier

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.