• Menu
  • Menu

Mawlamyine, la capitale de l’État Môn

Après nos (més)aventures lors de notre trek autour de Kalaw, nous décidons d’aller au soleil vers le sud à Mawlamyine ! Après deux bus, un de nuit jusque Yangon (10 heures) et un de jour jusque Mawlamyine (6 heures), nous arrivons bien fatigués à notre hôtel. Il fait près de 40°C et la chaleur est écrasante, impossible de se balader au soleil, du coup on en profite pour faire une petite sieste avant d’aller voir le coucher du soleil.

En tuktuk, direction l’hôtel

Nous décidons d’aller observer ce dernier depuis la pagode Kyaik Thalan. Elle se trouve en haut d’une colline et pour y accéder il y a même un ascenseur ! Nous arrivons juste à temps pour voir le soleil décliner et voir les reflets rouges / orange sur la pagode dorée : c’est magnifique ! Le soleil descend à vue d’œil et en quelques minutes il se couche sur la rivière. C’est notre premier véritable coucher de soleil en Birmanie : ça valait le coup d’attendre !

Coucher de soleil sur la pagode Kyaik Thalan
Coucher de soleil depuis la pagode Kyaik Thalan

Le lendemain, nous prenons un taxi-moto pour visiter plusieurs lieux en dehors de la ville. Notre chauffeur a grandi à Mawlamyine et fait quelques arrêts en ville pour nous montrer plusieurs églises datant de l’époque coloniale. C’est l’occasion pour nous de voir la première église baptiste qui a été bâtie il y a 200 ans. Elle est plutôt dans un mauvais état pour une église qui n’a que 200 ans 🙁

La première église Baptiste
Une église dans Mawlmyine

Après une vingtaine de kilomètres de route, notre premier arrêt est au centre de méditation Win Sein où se trouve le plus grand bouddha couché du monde. Pour y accéder on passe devant 500 statues de moines avec leur bol d’offrandes menés par le moine Bhaddanta Kesara. C’est ce dernier qui a créé les plans et lancé la construction du Bouddha. Et il a vu les choses en grand : il mesure 180 mètres de long et 30 mètres de haut ! Bien que sa construction ait commencé en 1992 il est loin d’être terminé… Il manque de nombreuses plaques de ciment à l’extérieur : certaines manques, d’autres déjà tombées. Quant à l’intérieur, on passe d’une pièce super kitsch avec des scènes de la vie de Bouddha à une pièce complètement en travaux avec des sacs de ciment et des pots de peinture ouverts ! Mais bon, cela n’empêche qu’en 2012, ils aient commencé la construction d’un deuxième Bouddha (encore plus grand) juste devant. On ne peut même pas dire de celui-là qu’il n’est pas terminé, il est à peine commencé ! Pour notre chauffeur, cela ne fait aucun doute que les travaux finiraient un jour 😂. C’était impressionnant de voir un Bouddha de cette taille mais l’intérieur ne vaut pas vraiment le coup : il faut bien connaître la vie de Bouddha pour apprécier les scènes et certaines sont particulièrement trash (entre autres, des monstres qui ressemblent à ceux de la mythologie en plein festin humain…).

Les statues des moines avec leur bol d’offrande
Le nouveau bouddha couché
Le bouddha couché et un moine géant, ils voient tout en grand !

Notre arrêt suivant est la butte Kyauk Ta Lon Taung. Il s’agit d’un rocher de 90 mètres de haut avec deux pagodes en haut. Après un arrêt pour faire une photo, notre chauffeur nous dit que l’on peut monter et qu’il y a une belle vue d’en haut. Ni une, ni deux, on retire nos tongs et on commence à gravir les marches. Nous avons à peine monté 20 marches (de taille complètement irrégulière) que l’on est en nage tellement il fait chaud ! Heureusement qu’une grande partie de la montée se fait à l’ombre car les marches exposées au soleil sont brûlantes et il est quasiment impossible de poser le pied dessus ! Une fois en haut la vue est magnifique, on a le droit à un panorama à 360°. Une fois redescendus, on se dit que l’on a monté assez de marches pour la journée (mais c’était sans savoir ce que l’on allait faire juste après…).

La butte de Kyauk Ta Lon Taung
Vue depuis le sommet de Kyauk Ta Lon Taung

Nous allons ensuite voir le temple Sri Than Da Yu Tha Pa Ni. C’est un temple hindou, l’un des premiers que nous voyons. Leur style est très reconnaissable, il y a plein de statues colorées dessus ! Nous nous arrêtons pour faire quelques photos et à ce moment là notre chauffeur nous dit qu’il faut monter (encore ?!) car le temple qui est en haut de la colline est envahi de singes ! On prend notre courage à deux mains et on monte (à l’ombre cette fois) mais pas de singes à l’horizon 🙁. Quand nous le disons au chauffeur après être redescendus il nous dit que nous aurions du prendre des bananes pour les attirer. Dommage mais nous n’avons vraiment pas le courage de remonter une deuxième fois !

Le temple Sri Than Da Yu Tha Pa Ni

Nous pensions qu’il s’agissait de notre dernier arrêt mais notre chauffeur nous emmène au monastère Pha-Auk Tawya. Il s’agit d’un centre de méditation où résident entre 1 000 et 1 800 personnes selon les périodes ! Une fois arrivés au monastère, plus un bruit : les personnes sont en train de méditer à l’intérieur, en tailleur, sous des moustiquaires. Nous faisons le tour mais n’osons pas entrer de peur de déranger quand un moine nous fait signe de le suivre à l’intérieur. Il marche doucement, comme sur un nuage et ne fait absolument aucun bruit. Par contre, nous avons l’impression que le frottement de notre pantalon fait un sacré raffut ! Nous allons ensuite au centre de méditation pour les femmes, ces dernières étant séparées des hommes. Nous sommes vraiment impressionnés par cette visite. La vie au monastère est dure : on se lève à 3h30, on ne mange que deux fois (petit déjeuner au lever du soleil et déjeuner vers 10h) et on médite plusieurs heures par jours. Cela n’empêche pas ces milliers de personnes de suivre les enseignements de Bouddha.

Un bouddha en bambou dans le monastère Pha-Auk Tawya
Les femmes en pleine méditation

Pour terminer la journée, nous demandons à notre chauffeur de nous déposer à la pagode Mahamuni, en haut de la colline de Mawlamyine. Le bouddha qu’elle abrite est la réplique d’un de ceux de la pagode Mahamuni de Mandalay. Nous descendons ensuite la colline jusqu’à la pagode Lawka Tharaphu pour y observer le coucher de soleil. Demain on prend le bus direction Hpa-An !

La padode Mahamuni
Coucher de soleil depuis la pagode Lawka Tharaphu
Avec notre chauffeur de taxi-moto !
Xavier

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.