• Menu
  • Menu

Un bol d’air pur aux Blue Mountains

Après trois jours en ville, nous récupérons une voiture pour nous plonger dans la nature des Blue Mountains, situées seulement à 122 km à l’ouest de Sydney. Vu la proximité, ce n’est pas étonnant que de nombreuses familles citadines y viennent le week-end pour chercher un peu d’oxygène !

La belle nationale serpentant dans les montagnes jusqu’à la ville de Katoomba, qui sera notre point de chute pour ces trois jours, nous rappelle le Canada.

Cette petite ville tranquille offre tout ce qu’il faut pour y passer du bon temps. Nous avons adoré notre séjour là-bas.

Blue mountains, really blue?

Et oui, ces montagnes sont bien bleues ! Promis nous n’avons pas (trop) bu 😉. En fait, elles doivent leur nom à la teinte bleutée donnée par les rayons du soleil qui illuminent les gouttelettes d’huile, produites par les eucalyptus tapissant les vallées, combinées à la poussière et à la vapeur d’eau.

Depuis le Govett’s Leap

Pour vous donner un ordre d’idée de la grandeur du parc, le Nord-Pas de Calais a la même superficie à peu de choses près… Il compte 140 km de chemins de rando, il y a donc de quoi faire !

Il fait partie du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2000. Sa faune et sa flore sont particulièrement riches ! En effet, on y dénombre 91 espèces d’eucalyptus et plus de 400 espèces animales.

Les Three Sisters

Une fois arrivés à Katoomba, nous allons à l’office de tourisme nous renseigner sur les (nombreuses) possibilités de randonnées qu’offre le parc. Encore une fois, la gentillesse des Australiens est frappante : une employée est venue nous demander si elle pouvait nous être utile avec un grand sourire, a pris le temps d’expliquer les randos les plus adaptées à nos envies et nous a conseillé une alternative au très touristique (et très cher) funiculaire pour remonter.

Les Three Sisters

Le départ s’effectue à Echo point, où se trouve le point de vue sur les fameuses Three Sisters, situé… au bout de la rue ! Il n’y a même pas besoin de sortir de la ville pour être au milieu de nulle part, il suffit de traverser la rue. Nous faisons la route à pied depuis l’auberge et profitons de la quiétude de la petite ville. Nous sommes encore sur la route et la vallée apparaît petit à petit, c’est à couper le souffle !

Les Three Sisters sont un incontournable des Blue Mountains et on comprend pourquoi ! La vue sur la vallée est époustouflante. Ces trois formations majestueuses en grès datant de plusieurs millions d’années sont amenées à disparaître avec le temps à cause de l’érosion…

Selon une légende aborigène, trois sœurs d’une même tribu tombèrent amoureuses de trois frères d’une autre tribu. Or, la loi tribale interdisait le mariage entre deux tribus différentes. Les frères tentèrent d’enlever les sœurs ce qui déclencha une grande bataille. Un sage transforma ces dernières en pierre pour les protéger, le sort devant être inversé à la fin du conflit. Malheureusement, il fut tué dans le combat et il était le seul à avoir le pouvoir de leur rendre leur apparence humaine. Ainsi, les trois sœurs restèrent pétrifiées.

Le chemin commence par descendre doucement jusqu’à un petit pont partant de la falaise pour arriver jusqu’à un des trois blocs rocheux. Le vent souffle mais le spectacle qui s’offre à nous est de toute beauté. Nous descendons ensuite les 900 marches (😅) du Giant Stairway pour arriver au Federal Pass qui s’enfonce dans la vallée. Les nombreux points de vue sont sublimes. La flore est luxuriante et, à part les fougères, toutes les plantes nous sont inconnues ! On en prend plein les yeux et plein les narines grâce aux eucalyptus qui diffusent leurs différentes essences.

Vue depuis les further steps

Une fois arrivés au Scenic World, il est possible de remonter avec le funiculaire qui longe la vallée avec une pente à 45°. Mais nous choisissons l’option qu’a suggérée l’employée de l’office de tourisme : les furber steps (et oui, encore des marches). Le funiculaire a l’air impressionnant, il date de 1880 et desservait une mine de charbon, mais son coût (plus de 25$ la montée) est rédhibitoire. On ne le regrette absolument pas, la vue sur la vallée est magnifique.

Cette belle première rando de 2h30 nous a bien mis en jambe pour les deux prochains jours 😊

Blackheat

Cette deuxième journée est bien chargée ! Nous avons prévu deux longues randonnées à partir de Blackheat, petite ville à 10 km de Katoomba.

Pulpit Rock Track

La première est le Pulpit Rock Track : elle démarre du Govett’s Leap Lookout, point de vue sur la vallée et sur la Bridal Veil Falls. Nous sommes toujours époustouflés face à la vallée entourée de ces falaises à pic.

Pulpit Rock Lookout

La marche n’est pas trop difficile et les points de vue jalonnant le chemin permettent des pauses bien agréables. Arrivés au bout, nous prenons une grande claque, la vue est quasiment à 360° et le paysage est juste in-cro-ya-ble. C’est tellement grandiose que l’on se sent tout petit face à cette immensité naturelle ! Un petit ponton s’avance un peu plus bas pour être complètement en harmonie avec la nature et soufflé par sa beauté (et par le vent en rafales). Nous restons littéralement bouche bée. Malheureusement, il faut bien faire demi-tour et nous bouclons la rando en 3h.

Ils sont tout petits vus d’ici
Pulpit Rock Lookout

La seconde, le Grand Canyon Track, part de l’Evan’s Lookout, autre belvédère donnant toujours sur la vallée, et rejoint le parking de Neates Glen. Le point de vue nous donne un avant-goût de la rando car comme son nom l’indique, le chemin s’enfonce dans le canyon ! Nous prenons des forces en déjeunant là et avons la surprise d’être rejoints par plusieurs perruches.

Evan’s Lookout

La végétation très riche et dense est digne de celle de la jungle. Les paysages sont comme des tableaux qui se succèdent avec différentes plantes, températures passant de chaudes à fraîches à proximité des cours d’eau, air saturé d’humidité à un air beaucoup plus sec… C’est la première fois que nous percevons autant d’éléments différents sur une seule rando. Le sentier nous fait passer sous la roche, traverser un gué puis dans une grotte… Au fond du canyon, les falaises se font comme oppressantes, sentiment renforcé par l’humidité lourde de cette jungle. La faune est également abondante, nous croisons au fil de la rando des martins pêcheurs géants, un paon, un iguane, des dizaines de papillons le tout sous le chant des oiseaux-lyres.

Dans la jungle du canyon
On n’est pas seul…

Ici, la nature toute entière nous enveloppe et aiguise nos sens.

La remontée est escarpée mais sans nul doute plus aisée dans ce sens que dans l’autre au vue du nombre de marches descendues pour atteindre le fond du canyon ! Il nous faut moins de 2h pour la boucler.

Ces deux randonnées font sans aucun doute partie des plus belles que nous ayons faites jusqu’à présent. Nous finissons la journée fatigués mais tellement heureux !

Leura Falls et Wentworth Falls

Cette dernière journée commence aux Leura Falls, à l’est de Katoomba. Le parking débouche sur la jolie partie supérieure de la cascade. Le Prince Henry Cliff Walk étant fermé à partir de là, nous empruntons le chemin jusqu’aux Leura Falls. La vue d’en haut est splendide avec « le voile de la mariée », cascade s’écoulant en voile. Il est possible d’aller en bas de la cascade mais il faut avouer qu’on en a plein les jambes des marches 😅. Nous remontons par la portion ouverte du Prince Henry Cliff Walk pour aller au Jamieson Lookout, parfait pour déjeuner et s’imprégner du silence de la nature.

Leura Falls
Le voile de la mariée
Jamieson Lookout

Les possibilités de rando sont nombreuses mais on préfère remonter pour reprendre la voiture. On s’arrête à l’Honeymoon Lookout qui ne présente aucun intérêt car le belvédère est entouré d’arbres. L’Honeymoon Point est situé à 100m de là et présente un beau panorama.

Pour finir, direction les Wentworth Falls, situées plus à l’est que les précédentes. Une première plate-forme offre un beau paysage (non, on ne se lassera jamais de cette vallée !) tout comme le belvédère suivant. Le site est très bien aménagé : les personnes à mobilité réduite et les familles peuvent y accéder sans souci. Malheureusement, ce n’est pas le cas partout mais ça mérite d’être souligné quand un effort est fait. Pour terminer, nous décidons de faire une rando facile : le Prince Rock Lookout bouclée en moins de 20 minutes. Le point de vue donne sur la falaise et les chutes d’eau. On a même droit à un petit arc-en-ciel 😊. Un autre chemin plus long, le National Pass a l’air chouette mais ce sera pour une autre fois !

Wentworth Falls
Wentworth Falls

Ces trois jours aux Blue Mountains ont dépassé toutes nos espérances. Je n’ai qu’une hâte : y retourner pour faire de nouvelles randos et découvrir de nouvelles richesses de la nature australienne !

Nos adresses

  • Blue Mountain YHA : la même qu’à Sydney mais l’ambiance y est complètement différente ! Ici, il y a des personnes de tout âge et on a tous la même envie : profiter des trésors de la nature. L’auberge a une atmosphère familiale, ça change de l’atmosphère un peu impersonnelle de Sydney.
  • Station Bar & Woodfired Pizza : sans doute une des meilleures pizzas de notre vie, oui rien que ça ! Xavier a opté pour une hawaïenne et moi pour une à la citrouille, un délice !
Hélène

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 commentaire